Re: Voyage en Mongolie de Jean-Marie Lamandé

Répondre
Avatar du membre
JM Lamandé
Carapace de métal
Carapace de métal
Messages : 7801
Enregistré le : 19 nov. 2010 18:06
Localisation : Villejuif (94800), Sète (34200) et Auvilliers (28200)
pickup : fourgon Opel vivaro H1L2
cellule : Aménagement perso démontable pour 3 personnes
Localisation : 94, 34 et 28

Re: Voyage en Mongolie de Jean-Marie Lamandé

Message par JM Lamandé » 20 avr. 2011 11:46

Le début du retour...

On casse Philéas..... trst2: trst2: trst2: trst2: trst2: trst2:
Et quelques rencontres !

Jeudi 05 juin 2008 La Sibérie en Russie vers le Baïkal…
A peine sorti de la douane, nous nous trompons de route !
Heureusement au bout de 2 km, le GPS nous montre bien que nous ne sommes pas dans la bonne direction… Demi-tour, et bien sûr dans l’autre sens le panneau qui indique la direction d’Oulan-Oudé (en cyrillique) est visible…
La route est bonne pour l’instant et nous passons le long du lac Gusinoe,
Image
Nous sommes un peu tristes d’entamer la route du retour… mais on a encore de belles choses à voir en route…
Arrêt un peu après Rovoro pour le déjeuner - 550 m d’altitude - N 50° 58’ 25.4’’ E 106° 37’ 54.3’’
Peu après être repartis, nous en profitons pour faire le plein de gazole (réservoir et jerricans car c’est nettement moins cher qu’en Mongolie)
Passage rapide à Oulan Udé, la ville la plus peuplée de Bouriatie.
Passage à la banque puis stationnement place Lénine - 515 m d’altitude - N 51° 50’ 08.4’’ E 107° 35’ 04.3’’
Au passage photo d’une vieille maison :
Image
La place Lénine (Sovietov)
Image
Image
Image
Nous nous promenons un peu à pieds en ville et faisons le plein d’eau à une fontaine, ainsi que quelques courses dans un petit supermarché….
Nous repartons assez rapidement car nous n’avons pas vraiment prévu et préparé la visite de cette ville !
Au passage nous croisons le transsibérien :
Image
Image
Nous trouvons un excellent bivouac le long de la rivière Selenge que nous atteignons grâce aux 4 roues motrices en bougeant un peu les branches basses qui obstruent le passage.
Nous sommes à 200 m de la nationale mais l’endroit est superbe…
480 m d’altitude - N 52° 08’ 14.7’’ E 107° 22’ 19.9’’ Nous sommes quelques km après Tataurovo
Cette rivière se jette une vingtaine de km plus loin dans le lac Baïkal…
Nous avons parcouru 16935 km depuis le départ dont ce jour 345 km
Et voici nos traces google earth de la journée après le passage de la frontière :
Image
La route est toujours en bon état et il n’y a que très peu de circulation…

Vendredi 06 juin 2008 vers Irkoutz…
Ce matin c’est grasse matinée ! lever 9 H, soleil et 13°C
Ce bivouac était superbe près de l’eau, pas de moustiques et pas de bruit !
Bon, il faut repartir… Nous reprenons la route vers 10 H 15 et nous voici en vue du lac Baïkal…
Qui aurait cru qu’un jour nous verrions ce lac mythique ! ! !
Néanmoins la route est le plus souvent séparée du lac par un rideau d’arbres. Dans un village nous trouvons en borde de route des Russes qui vendent des poissons fumés ‘la truite du Baïkal, ce sera notre repas de midi… Nous attendrons l’arrêt déjeuner pour nous installer vraiment au bord du lac ! Il est 13 H, nous sommes juste à l’entrée de Tankhoy et trouvons un endroit où devait se trouver un petit port de pêche dans le temps, il n’y a plus que quelques constructions en ruines et nous y serons très bien.
460 m d’altitude - N 51° 33’ 48.0’’ E 105° 08’ 08.1’’
Image
Image
Au premier plan le lac puis au fond les montagnes enneigées du Khamar Daban (plus de 2300 m) qui nous séparent de la Mongolie
Image
Et en face sur l’autre rive qui doit être distante d’environ 35 km se trouve le port de Litsvianka où nous serons dans 2 jours !
Image
Il y a un peu de vent pas très chaud et cela va nous empêcher de déjeuner dehors, mais dans la cellule nous avons une très belle vue sur le lac et nous en profitons au maximum !
Départ vers 15 H vers l’Ouest et sur la route nous croisons bientôt une Allemande en vélo, elle est seule, elle va passer 2 ou 3 mois en Mongolie puis espère ensuite pouvoir continuer vers la Chine si elle obtient son visa… Elle ne parle pas trop mal le Français et nous lui offrons thé, pommes, fromage…
[img]http://d-tours2.blogspot.com.
La route entre Babushkin et Tankhoy est très mauvaise sur 30 a 40 km, elle est partiellement en cours de refection : les voitures et camions se déportent parfois en catastrophe sur le bas coté pour éviter les trous très larges et très profonds qui parsèment la chaussée… il faut donc faire très attention : la cycliste Allemande rencontrée nous indique que c’était très difficile pour elle et qu’elle avait été obligée d’être très vigilante ! !

Avant l’extrémité Ouest du Baïkal, nous passons la ville de Baïkal, la route longe le lac à quelques centaines de mètres et entre nous il y a la forêt et la voie ferrée du transsibérien :
Image
Mais la chaussée est toujours très mauvaise avec une circulation qui augmente et un bas coté inexistant et/ou impraticable. Et nous voici complètement au bout du lac, passage à Kultak :
Image
Image
Image
la route commence à monter pour grimper la montagne qui nous sépare d’Irkoutz.
Arrêt en sortie de Kultuk sur un petit marché qui surplombe le lac, nous achetons de nouveaux des poissons fumés (les fameux Omouls) et quelques souvenirs en bois de bouleau, la vue est magnifique :
Image
Image
Image
La route va s’améliorer maintenant jusqu’à Irkoutz…
Une photo de Philéas qui domine le lac :
Image
Des jeunes Russes en voiture s’arrêtent près de nous, ils veulent être photographiés avec nous… Ils échangent des pièces Russes contre des petites pièces d’Euros… C’est une coutume que nous aurons à renouveler plusieurs fois (heureusement que nous avions une provision de monnaie européenne…
Nous continuons sur cette très belle route de montagne, ça tourne au milieu de la forêt et vers 19 H 15, nous sommes à une quarantaine de km d’Irkoutz, une petite piste empierrée sur la droite, nous nous y engageons et trouvons un excellent bivouac au milieu d’un parterre de renoncules sauvages : c’est magnifique et le temps est aussi très beau, la nuit tombe ici très tard et nous allons pouvoir profiter de notre soirée et déguster les fameux Omouls achetés cet après-midi ! La bouteille de Vodka va en prendre un sacré coup ce soir …
Image
Image
Image
640 m d’altitude - N 52° 05’ 10.2’’ E 103° 58’ 34.4’’
Nous avons parcouru 17314 km depuis le départ dont ce jour 379 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Samedi 07 juin 2008 Litsvianka sur le Baïkal…
Ce matin lever vers 8 H 30, soleil et 18°C mais de la rosée dehors !
Ce bivouac était excellent et calme, seules 2 véhicules sont passés cette nuit sur cette petite piste bien à l’écart de la route. Nous avons très bien dormi au milieu des renoncules et myosotis sauvages.
Bon, il faut partir… Nous prenons la route vers 09 H 30 et nous traversons Irkoutz sans trop de problème en se guidant à la direction du GPS. Un arrêt du coté du marché couvert où nous avions décidé d’aller faire un tour… Mais tout compte fait nous avons hâte d’être au bord du Baïkal et nous reprenons la route qui est d’ailleurs excellente.
En sortie de ville le long de la rivière Angara :
Image
Et comme nous devons faire des courses, arrêt à un grand supermarché le long de la nationale :
495 m d’altitude - N 52° 15’ 01.7’’ E 104° 24’ 41.6’’
La température monte et lorsque nous repartons chargés de nourriture vers 11 H 45, il fait plus de 25 °C…
Rapidement nous arrivons au musée ethnographique - 515 m d’altitude - N 51° 59’ 58.4’’ E 104° 40’ 11.8’’
Il est 12 H 15 et nous déjeunons sur le parking où nous sommes pratiquement seuls.
Puis c’est la visite de ce musée en début d’Après-midi.
C’est très intéressant et les photos parlent d’elles-mêmes :
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Un petit groupe folklorique Bouriate s’apprête à une représentation pour un film :
Image
Image
Vêtements et église Bouriates :
Image
La rivière Angara :
Image
Et nous voici à Litsvianka, nous allons jusqu’au bout de la ville, la route s’arrête dans un parc, impossible de continuer plus loin le long de la rive du Baïkal…
Dans les rues, les habitants fument l’Omoul au bois de bouleau puis le vendent :
Image
Nous nous garons le long du lac - 456 m d’altitude - N 51° 51’ 17.7’’ E 104° 51’ 42.5’’
et allons faire un tour à pieds dans le village.
On visite un «ferrailleur» qui fait des sculptures avec des pièces de récupération,
Image
Image
Image
Image
Nous discutons avec la jeune fille de la maison qui parle anglais et qui nous confirme que nous pouvons bivouaquer à proximité de la rivière :
Image
Nous voyons de l’extérieur l’église Orthodoxe où un office a lieu
Image
puis nous revenons à Philéas… Un homme est en train de l’examiner, nous engageons la conversation, il est Français, un peu bizarre et anarchiste sur les bords… et réside depuis un an dans la région en vivotant sans travailler…
Nous reprenons Philéas et allons nous installer vers le lieu de bivouac que nous avons repéré.
Image
Image
Nous sommes le long de la rivière, il est 18 H 00 et comme nous avons le temps, nous profitons de l’eau ‘’courante’’ pour faire une petite lessive. 461 m d’altitude - N 51° 51’ 32.0’’ E 104° 51’ 56.4’’
A proximité des enfants se baignent, il fait beau et nous allons pouvoir manger dehors...
En fin de journée un groupe de Français passe à proximité et vient discuter avec nous, c’est du 3ème age de Caen (Gallia), en balade avec un tour opérateurils logent dans un petit hôtel au centre du village et reviennent d’un tour en bateau sur le lac… Il y a beaucoup d’envie dans leurs yeux à nous voir libres comme l’air faire notre merveilleux voyage…
Ce soir nous avons un très beau coucher de soleil et un petit feu d’artifice au dessus du village…
Nous avons parcouru 17314 km depuis le départ dont ce jour 127 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Dimanche 08 juin 2008 On entame la route de retour…
Ce matin lever vers 9 H 15, temps couvert et 16°C et durant la nuit il y a eu quelques gouttes d’eau, mais pas assez pour qu’on décide de rentrer le linge qui sèche dehors ! !
Un petit tour en ville le long du lac :
Image
Image
sans oublier les fameuses crevettes innombrables du lac :
Image
Sur le bord de l’eau des petits abris pique-nique sont mis à la disposition des touristes :
Image
Image
Passage au port,
Image
Puis au marché pour faire quelques achats et nous rencontrons un jeune Nîmois en stage de BTS de Tourisme à Irkoutz, il est venu passer son dimanche de congé sur le bord du Baïkal… Nous en profitons pour tailler une longue bavette…
Image
Image
Image
En fin de matinée après le plein de Gazole nous prenons la route du retour vers l’Ouest…
Un peu avant Irkoutz arrêt pour le déjeuner juste en face du supermarché où nous avions fait nos courses à l’aller. Nous en profitons pour refaire quelques achats de nourriture.
Pendant le déjeuner la grosse bouteille de gaz (butane) rend l’âme. Nous avons une petite 3 kg de secours que je branche aussitôt mais il va falloir trouver pour remplir la grosse bouteille car la petite ne suffira pas pour le retour…
Un petit arrêt au marché couvert d’Irkoutz. Promenade dans le centre ville à la recherche d’un café Internet… Celui vers lequel on nous envoie est fermé ! Nous n’avons ni le courage ni la patience d’en rechercher un autre et décidons de prendre la route.
Sortie de la ville en direction d’Angarsk en passant sur un grand pont au dessus de la rivière Angara… Le soleil brille maintenant et la température a grimpé nettement au dessus de 25 °C.
Bien sûr nous ne prendrons pas la bonne direction et ferons une grande boucle avant de trouver l’autoroute qui sort d’Irkoutz…
Arrêt à la première station service GPL, nous montrons notre bouteille : pas de problème, l’employé va chercher le bon raccord, regarde minutieusement les inscriptions sur la bouteille (en particulier poids, volume la contenance quoi !) Néanmoins je surveille de près l’opération car il ne faut pas dépasser 26 litres…
Effectivement l’employé s’arrête à 25 litres. C’est 3 fois moins cher qu’en France !
A la sortie de Usol’Ye-Sibirskoye, nous trouvons une piste qui se dirige vers un des méandres de la rivière Belaya (un affluent de l’Angara). Nous trouvons notre bivouac le long de cette rivière où les Russes sont venus passer le Week-end, tentes et BBQ sont de sortie, certains se baignent, mais ils commencent à rentrer chez eux et ce soir nous serons seuls à partir de 22 H… Mais éteindrons 2 feux que les Russes ont laissé allumés en partant !
Des petits rongeurs (Gerboises ?) nous observent, ils ne sont pas très sauvages et ne détalent que si l’on s’approche à 5/6 mètres… En tout cas ils apprécient les cacahouètes que nous mettons à coté de leurs terriers.
Image
Image
Image
Image
Depuis Angarsk, la route est de nouveau défoncée par endroits et de plus la circulation est importante, les véhicules passent où ils peuvent et de temps en temps on se trouve nez à nez avec un gros camion qui roule complètement à gauche si cette partie de la chaussée est un peu meilleure qu’à droite). Heureusement on ne peut rouler vite... quoique les Russes… foncent vraiment au maximum des possibilités du terrain et de leur véhicule. Il faut faire très attention.
412 m d’altitude - N 52° 49’ 30.5’’ E 103° 35’ 12.4’’
Ce soir il y a quelques moustiques et c’est gênant… Nous dînerons à l’intérieur.
Nous avons parcouru 17639 km depuis le départ dont ce jour 325 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Lundi 09 juin 2008
La nuit a été excellente, au lever le matin vers 8 H 30 la température est de 14 °C et il fait soleil.
Nous voyons par la fenêtre, 6 ou 7 petits rongeurs (Gerboises ?) qui sont sorties de leurs terriers et qui se dorent au soleil !
Nous reprenons la route, ou devrais-je dire piste car par moment c’est presque pire que les pistes Mongoles tellement c’est défoncé…
Entre Cheremkhovo et Zima nous croisons des Suisses Allemands, la femme parle un peu français et comme eux vont vers la Mongolie, on échange quelques infos. Il ont le même véhicule que le nôtre, L200 DC et une cellule amovible.
Image
Leur site http://www.gogogobi.ch est en allemand, mais vous pouvez nous y voir : Image
Arrêt pour déjeuner à la hauteur du village de Tulyushka
506 m d’altitude - N 54° 27’ 02.5’’ E 101° 11’ 56.0’’
Maintenant la transsibérienne va être très monotone jusqu’à l’Oural … la route n’est qu’à quelques dizaines de centimètres du niveau de l’eau des marécages qui s’étendent à perte de vue de chaque coté… et de temps en temps des semblants de forêts dont le pied des arbres trempe dans l’eau …
Nous sommes à moins de 50 km de Tulun à vol d’oiseau et à 560 km de Krasnoyarsk. La température est bonne environ 25 °C et le soleil est là !
Dans l’après-midi on passe à Tulun et on se trompe de route, Nous faisons demi tour et tombons sur une voiture de police en stationnement, on s’arrête et à l’aide de notre carte on demande par où passer pour rattraper la M53 vers Krasnoyarsk, le dialogue est assez difficile car bien sûr il ne parle que le Russe, mais nous finissons par comprendre qu’il attend un collègue dans 5 minutes et qu’ensuite il nous emménera vers la bonne direction…
Effectivement quelques minutes plus tard un collègue arrive, le conducteur nous fait signe de suivre et nous voici reparti vers le centre ville, on tourne on vire et finalement nous voici sur une grande artère et bientôt la sortie de la ville notrs GPS confirme nous sommes bien dans la bonne direction… La voiture de police s’arrête et nous fait signe qu’il faut aller tout droit, échange de remerciement par signe :il y a des flics sympas partout… même en Russie…
Nous entamons ensuite une partie de route très très mauvaise, on a beau rouler lentement, ce sont des véritables trous très profonds qu’il faut franchir, Philéas bouge de partout, nous passons Nizhneudinsk puis Yk et finalement lorsque nous nous arrêtons vers 17 H une vingtaine de km après Yk dès que nous trouvons une platitude assez large et à quelques mètres de la route, nous nous apercevons que notre cellule penche vers l’arrière… Je regarde et vois des deux cotés une fêlure du châssis qui commence à être déjà de bonne taille…
Pas question de continuer comme cela !, le prochain patelin Tayhet est à plus de 60 km… des Russes s’arrêtent, ils parlent un peu l’anglais et nous confirment qu’il faut aller à Tayhet pour faire rép arer…
Ils s’en vont et nous commençons à désolidariser la cellule pour aller faire faire la réparation en solo, l’un de nous restant dans la cellule. Et voici nos deux Russes qui reviennent : ils ont trouvé une carrière à 2 km où il y a de quoi souder et où on va pouvoir nous faire une réparation de fortune… C’est super sympa… on les suis et effectivement c’est un endroit où on concasse le gravier pour la réfection de la transsibérienne et ils ont un gros groupe électrogène et ils me font une soudure de fortune sur les deux cotés du châssis… C’est folklorique car ils n’ont pratiquement aucun outil pour travailler…
D’ailleurs les photos parlent d’elles-mêmes :
Image
Image
Et comment avant de souder on redresse le châssis : du poids sur l’avant de la benne et une cale à l’arrière du châssis, bien sûr ma benne va en garder quelques traces ! Mais on n’a pas envie de rester en Sibérie et l’assistance n’est pas valable au-delà de l’Oural qui est encore à plusieurs milliers de kilomètres :
Image
ça ne va pas très vite car le soudeur a au moins 3 camions à réparer en même temps et il passe de l’un à l’autre entre deux coups de bière entrecoupés de coups de vodka !
A une heure du matin c’est terminé, je vais récupérer ma cellule où était restée Liliane… je ré-accouple les deux morceaux de Philéas et m’aperçois que les deux rétroviseurs montés sur la capucine ont disparus ! Et Liliane n’a rien entendu ! Bien sûr les Russes qui nous ont raccompagné nous font comprendre qu’ici on vole tout ce qui est à portée de main. En tout cas ça a été fait proprement au niveau des rotules de chaque rétros et obligatoirement par des connaisseurs…
PS : Les Russes n’ont pas voulu que nous payons la réparation… Nous laissons quand même un billet de 1000 roubles.
Nous décidons de ne pas aller plus loin trouver un hypothétique bivouac et allons nous garer dans la carrière… Hélas, le bruit du groupe et de la concasseuse qui ont l’air de tourner 24/24 H… ajoutés à l’énervement de ce problème vont nous empêcher d’avoir une bonne nuit…
330 m d’altitude - N 55° 21’ 06.0’’ E 098° 38’ 26.5’’
Nous avons parcouru 18165 km depuis le départ dont ce jour 525 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Mardi 10 juin 2008

On n’a pas beaucoup ni bien dormi cette nuit… A 8 H 30 nous partons et vers 10 H arrivons à Tayhet, à l’entrée de la ville à gauche, un garage Toyota : nous nous arrêtons et expliquons tant bien que mal notre problème…
On désolidarise dans la cour et on rentre le L200 dans l’atelier…
Ils regardent et très rapidement dépose la benne ! Ils vont pouvoir ressouder et mettre des renforts… Mais hélas, ils n’ont pas de matériel et même pas un morceau de tôle épaisse à découper pour faire des renforts ! Dans leur « bazar » ils trouvent un support de plaquette de frein dont le ferrodo a disparu usé jusqu’à la corde…
Ça fera un semblant de renfort !
Nous déjeunons sur place pendant qu’ils travaillent, leur disqueuse ne marche plus (sans doute depuis longtemps) et ils nettoient et préparent les parties à souder à la lime et à la main…
Image
A 17 H tout est remonté, y compris les fils électriques qu’ils avaient coupés pour déposer la benne.
Entre temps le patron a été faire les magasins de la ville pour essayer de nous trouver des rétroviseurs mais cela sans succès… Et d’ailleurs nous n’en trouverons pas en Russie, ce sera pour la France, les rétros du L200 devront suffire pour rentrer.
Nous repartons, la route nous oblige sur certaines portions à rouler pratiquement au pas, sur d’autres endroits nous arrivons à pousser quelques pointes à 50/60 km/h, mais le ventre noué car si à cette allure je me prends un trou que j’aurais vu trop tard… que va donner la réparation du châssis ? ? ?
Nous avons tous les trois l’appréhension que notre châssis nous lâche avant d’arriver à l’Oural…
Un peu après être passé au village de Verkh. Ingash, la route est vraiment défoncée et nous finissons par trouver une petite piste qui s’enfonce entre les marécages… nous ne faisons pas les hérons car c’est le seul endroit que nous trouvons depuis pas mal de km pour poser notre bivouac.
On s’éloigne de quelques centaines de mètres de la route et nous nous posons. Nous sommes immédiatement assaillis par des nuées de moustiques : on se calfeutre et on dîne bien sûr à l’intérieur.
330 m d’altitude - N 56° 13’ 01.1’’ E 096° 18’ 50.8’’
Nous avons parcouru 18387 km depuis le départ dont ce jour 222 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Mercredi 11 juin 2008

La nuit a été calme malgré un très gros orage avec éclairs et coups de tonnerres violents, mais très peu de pluie. A 7H15 la température est de 14 °C.
Départ vers 8 H 00, la route est meilleure, mais je suis très tendu au volant et je roule le plus cool possible. Vers midi nous sommes en vue de Krasnoyarsk et nous nous arrêtons pour le déjeuner.
330 m d’altitude - N 55° 58’ 59.9’’ E 093° 16’ 22.8’’. On voit que depuis quelques centaines de kilomètres l’altitude ne varie pas !
Après déjeuner entrée dans la ville, on va faire du change à la banque (la 2ème car la première était bondées).
Puis nous trouvons un Internet café pour notre liaison avec la France. Le temps passe, on s’apprête à repartir vers 16 H et nous voyons que nous devons changer de fuseau horaire… en réalité on gagne une heure, il n’est que 15 H ! ! ! Nous en profitons donc pour faire quelques courses dans le supermarché près duquel nous sommes stationnés.
Nous roulons encore pas mal, toujours avec une conduite la plus souple possible, les bons coins pour bivouac ne sont pas légion… et nous finissons vers 21 H 15 dans une station service de Bogotol…
C’est une station assez délabrée et il ne semble pas qu’il y ait beaucoup de mouvements… après avoir fait le plein nous expliquons que nous aimerions dormir derrière un petit hangar : on nous fait signe que oui… on ne sera pas trop mal. La route depuis Krasnoyarsk est enserrée dans des marécages rendant impossible tout bivouac autres que sur le bas coté de la route et ça, c’est bien trop dangereux et bruyant…
276 m d’altitude - N 56° 11’ 05.0’’ E 089° 33’ 46.0’’.
Nous avons parcouru 18955 km depuis le départ dont ce jour 568 km

Jeudi 12 juin 2008
La nuit a été calme, il n’y a pratiquement pas eu de circulation et la station service n’a pas du avoir beaucoup de pleins à faire cette nuit ! A 7H30 la température est de 8 °C.
Départ vers 8 H 30, la route est assez correcte mais j’essaie toujours d’éviter les trous, les parties déformées… ce n’est pas toujours facile d’autant que nous essayons de rouler le plus possible pour arriver sur l’Oural rapidement si l’on doit se faire rapatrier le véhicule.
Sur le coté gauche de la route nous voyons à quelques centaines de mètres au bord de la rivière à Mariinsk quelque chose qui ressemble à un camping-car. On prend la piste qui amène vers cet endroit… et O ! surprise ce sont les amis Bernard et Gillian de notre association des routes de la Soie, ils font un circuit identique au notre avec un land et une cellule clemenson. On échange quelques infos et chacun repart en sens opposé !
Image
Et c’est l’arrêt pour le déjeuner.
250 m d’altitude - N 55° 46’ 16.4’’ E 086° 39’ 13.7’’.
On échange par téléphone avec l’ami Philippe Fuchs qui est en train de f !aire un Paris – Pékin en courant pour les jeux olympiques… J’avais assisté à son départ de Paris le 7 mars dernier et on aimerait bien se rencontrer sur la route. Lui est sur des petites routes parallèles, on arrive presqu’à sa hauteur à Plotnikovo à une trentaine de km à l’est de Novossibirsk. Et là nous constatons que le châssis s’est encore un peu déformé
Nous décidons de ne pas aller plus loin et nous nous garons sur le parking d’un petit supermarché. En plus il pleut !
Nous contactons nos amis de St Pétersbourg pour qu’ils nous trouvent les coordonnées de Mitsubishi à Novossibirsk, on attend leur réponse pour le lendemain matin car il y a le décalage horaire.
Nous prenons R°V° avec l’équipe de Philippe Fuchs pour essayer de se voir demain matin et nous nous installons pour la nuit
123 m d’altitude - N 55° 02’ 22.7’’ E 083° 24’ 12.0’’.
Nous avons parcouru 19607 km depuis le départ dont ce jour 652 km

Vendredi 13 juin 2008
La nuit a été moyenne, il y a un débit d’alcool 24/24 à quelques centaines de mètres et les ‘’acheteurs‘’ sont bruyants ! toute la nuit il a plut er la route à faire est encore longue
Lever vers 8 H 30, on fait quelques courses au super marché, les accompagnateurs de Philippe, sa fille et l’ami de celle-ci viennent nous rejoindre (Philippe court déjà…) on discute, je leur remets mes notes sur l’état de la route et des bas cotés jusqu’à Oulan-Bator. Et bien sûr la photo de groupe :
Image
Image
Ils nous donnent aussi les coordonnées d’une personne parlant le Français à Novossibirsk que d’ailleurs nous contacterons et qui nous donnera les coordonnées du directeur de l’Alliance Française au cas où nous en aurions besoin pour notre véhicule.
En fin de matinée, Vitali notre ami de St Pétersbourg nous donne les coordonnées de Mitsubishi et nous voila sur la route vers le centre ville, le soleil est revenu un peu palot mais il est là !
On tourne un peu dans Novossibirsk et finalement en montrant l’adresse écrite en cyrillique de Mitsubishi, un Russe nous propose de nous y emmener, il monte avec nous et ¼ d’heure plus tard nous sommes devant le garage ! Nous avons du mal à lui faire accepter un billet de 100 roubles pour qu’au moins il se paye l’autobus pour rentrer car nous avons fait avec lui plus de 8 km !
La concession Mitsu est très grande, techniciens en blouse blanche et l’un des commerçiaux se débrouille en anglais, on s’explique… ils viennent voir à plusieurs pour finalement nous dire qu’ils ne peuvent intervenir avant la semaine prochaine… On discute, on leur explique nos problèmes de dates de visas… ils téléphonent et finalement nous trouve un garage ami qui peut nous prendre de suite pour réparer ! Ils nous photocopient un plan pour nous montrer l’emplacement de l’autre garage et nous expliquent que nous y sommes attendus !
Ce n’est pas très loin et c’est simple à trouver.
A 15 H Philéas est désolidarisé, la benne est déposée, ils ont ce qu’il faut pour découper des plaques de renfort et les souder : ils se mettent au travail pendant que nous déjeunons. A 18 H 20 tout est terminé et Philéas est prêt à repartir.
Image
Image
Image
Cette fois la réparation semble costaud et devrait tenir jusqu’à Paris.
Nous demandons que l’on nous explique sur la carte comment sortir de mla ville pour reprendre notre route vers l’Ouest…
Le patron prend sa voiture et nous fait signe de le suivre… il fera ainsi une trentaine de km pour nous mettre sur la route M51 vers Omsk.
Il s’est remis à pleuviner et nous trouvons un parking gardé d’un ‘’restau routier’’ nous ne devrions pas y être trop mal malgré les arrêts bruyants des camions…
123 m d’altitude - N 55° 08’ 17.7’’ E 081° 02’ 31.5’’.
Nous avons parcouru 19805 km depuis le départ dont ce jour 198 km
Aujourd’hui nous étions un vendredi 13, mais comme nous ne sommes pas superstitieux nous pensons très fortement que Philéas ainsi réparé va tenir le choc jusqu’en France !

Samedi 14 juin 2008

La nuit a été correcte, il n’y a pas eu trop de mouvements sur ce parking après 22H 30
Lever vers 7 H 00, la température de 12°C à cette heure est déjà correcte.
On reprend la route vers 8 H car nous avons hâte de voir si Philéas se comporte bien !
On croise un couple d’Allemands avec un gros Man : ils se dirigent vers la Mongolie eux aussi… quelques instants de discussions et nous repartons chacun de notre coté.
Quelques kilomètres plus loin nous trouvons une amorce de route sur la gauche et nous nous installons pour déjeuner, bien visible de la route car l’ami Michel de notre association des routes de la Soie, avec qui nous sommes en contact par SMS doit passer incessamment sous peu !
115 m d’altitude - N 55° 15’ 10.1’’ E 076° 44’ 11.5’’
Effectivement quelques instants plus tard, les voila.
Bien sûr on parle Mongolie, voyages, GPS, équipement….
Image
Image
Nous repartons vers 15 H toujours cap à l’ouest.
Passage à la hauteur d’Omsk que nous contournons par le sud.
Et vers Krasnyy Yar nous trouvons notre meilleur bivouac depuis plusieurs jours : près d’un lac à l’abri d’une forêt. Comme c’est le WE, il y a plusieurs familles Russes qui campent, les BBQ fument et nous sympatisons avec quelques uns d’entres-eux autour d’un thé.
Il fait beau, la température est de 27 °C et il n’y a pratiquement pas de moustiques !
Nous profitons de l’eau du lac pour faire une lessive et un epu de nettoyage.
95 m d’altitude - N 55° 14’ 28.9’’ E 072° 52’ 33.3’’
Nous avons parcouru 20408 km depuis le départ dont ce jour 603 km
Et voici nos traces google earth du 11 au 14 :
Image

Dimanche 15 juin 2008
La nuit a été excellente, lever vers 8 H 00, la température de 17°C à cette heure est bonne bien que le temps soit légèrement couvert. Le linge est sec et nous partons vers 9 H après avoir échangé quelques SMS avec Serge et Béa, des amis d’ABM avec qui nous allons nous croiser ce soir !
Arrêt déjeuner du coté d’Isim : 87 m d’altitude - N 56° 13’ 50.0’’ E 070° 11’ 43.9’’
Passage dans la ville d’Ishim pour faire quelques courses.
Et en fin d’après-midi rencontre avec Serge et Béa qui nous attendent à l’entrée d’un petit village : Omutinskiy.
Ils font le voyage en sens inverse de nous et je ne peux que conseiller à ceux qui lisent ces lignes d’aller consulter leur récit : http://paysduvent.blogspot.com/
Où l’on peut lire pour ce 15 juin :
Nous sommes toujours aux portes de la Sibérie et devons rencontrer Jean Marie, son épouse Liliane et Danielle, la sœur de celle ci. Ceux ci ont un problème technique et ont besoin d’avancer. Nous allons donc les attendre et bivouaquer ensemble. Malheureusement, nous avons un souci d’alimentation électrique et nous ne pouvons faire de l’ordinateur.
Tandis que nous les attendons, un homme, la main en sang nous accoste.
En fait, il s’est blessé en coupant du bois mais veut seulement nous parler de la France où il serait venu défiler à Sainte Geneviève des Bois devant De Gaulle. Serge met une heure pour comprendre tout cela. Boris est un ancien militaire qui a aussi fait Kaboul et qui, malheureusement, a bu. Il veut que l’on vienne visiter sa maison. Nous n’arrivons à nous en défaire qu’à l’arrivée de nos amis.
Nous rencontrerons à nouveau Boris, alors que nous sortons de dîner du « Kafé » de la route et Serge sacrifiera à la visite afin de s’en sortir…..s’en avoir bu un verre.

Nous trouvons un endroit où nous pouvons garer les 2 véhicules pour la nuit au milieu du village le long d’un petit sentier qui descend à la rivière. Nous demandons aux Russes qui sont là si nous pouvons y passer la nuit… Ils ne semblent pas comprendre mais mon petit papier magique :
Привет! Мы французы из Парижа.
В течение нескольких недель мы путешествуем по России.
Мы хотели бы остановиться здесь на ночлег в нашей машине.
Не могли бы вы разрешить нам остановиться здесь на одну ночь?
Bonjour! Nous sommes Francais de Paris.
On va passer quelques semaines à voyage en Russie.
On voudrait s’arrêter pour la nuit dans notre camping-car
Pourriez-vous nous permettre de rester ici pour une nuit?

Les dérident et bien sûr ils nous font comprendre qu’il n’y a aucun problème pour dormir ici !
Nous nous installons donc, allons faire un tour près de la rivière où un groupe de jeunes tue le temps en buvant et en plongeant et nageant dans la rivière.
Nous les reverrons ce soir après le dîner, complètement ivres… l’alcool est ici dans les campagnes Sibérienne, un véritable fléau !
Nous allons vers le centre du village à la recherche d’un petit restaurant mais n’en trouverons un que sur la nationale…
Et pour ne pas réinventer l’eau chaude, je reprends le texte de Serge et Béa :
Nous échangeons nos impressions de voyage autour d’une soupe, de zakouski (beignet farci), de blinis (de bien bonnes crêpes épaisses, bien différents des blinis vendus en France), de chachlik (brochettes), le tout arrosé d’un bon thé… Image
Image
Image
Retour au bivouac : 73 m d’altitude - N 56° 28’ 49.9’’ E 067° 38’ 01.1’’

Nous avons parcouru 20870 km depuis le départ dont ce jour 462 km

@n + pour la suite
Modifié en dernier par JM Lamandé le 20 avr. 2011 11:46, modifié 32 fois.


Jean-Marie ou agécanonix Image pour les intimes !

46 ans de voyages en véhicule aménagé (33 ans en tortue) > 740 000 km parcourus avec ce mode de voyage et le dernier pays visité : le Japon en camper était le 71ème pays visité en 2017

Avatar du membre
JM Lamandé
Carapace de métal
Carapace de métal
Messages : 7801
Enregistré le : 19 nov. 2010 18:06
Localisation : Villejuif (94800), Sète (34200) et Auvilliers (28200)
pickup : fourgon Opel vivaro H1L2
cellule : Aménagement perso démontable pour 3 personnes
Localisation : 94, 34 et 28

Re: Voyage en Mongolie de Jean-Marie Lamandé

Message par JM Lamandé » 20 avr. 2011 17:49

Bonsoir,
Et voila la suite et la fin en passant par l'anneau d'or, le lac Ladoga et bien sûr Saint Pétersbourg ou nous devons retrouver les amis Russes de 2003 !

Lundi 16 juin 2008

Après une nuit excellente, On se quitte avec Béa et Serge pour aller chacun vers son destin… la température est à peine de 10°C et nous apprécions de pouvoir faire notre toilette et prendre notre petit déjeuner dans Philéas, alors qu’eux sont obligés d’être dehors !
Après discussions avec eux nous décidons de prendre la route du sud qui semble t-il est meilleure et nous allons passer par Ufa.
Déjeuner sur un terre-plein à proximité de la route 95 m d’altitude - N 56° 36’ 44.9’’ E 065° 21’ 55.4’’
Une petite pause café dans l’après-midi et le soir nous trouvons un bivouac en sous-bois à quelques centaines de mètres de la route, mais l’eau est à proximité et les moustiques sont légion !
198 m d’altitude - N 55° 13’ 04.0’’ E 062° 17’ 41.4’’
Nous avons parcouru 21460 km depuis le départ dont ce jour 570 km

Mardi 17 juin 2008

Après une nuit calme (on n’a pas entendu les camions sur la nationale toute proche), On se lève vers 8 H 1/4 , le soleil est là et la température est de 15 °C
Départ 9 H 20 et arrêt pour le déjeuner vers 13 H 00
480 m d’altitude - N 55° 03’ 35.5’’ E 059° 36’ 44.4’’ sur une petite piste à quelques kilomètres de la nationale :
Image
Entre temps nous avons profité d’un monticule sur le bord de la route pour faire une opération bridage souple de la capucine sur la cabine à l’aide d’une sangle de remorquage et d’un tendeur à cliquet…
Nous pensons et espérons (peut-être à tord, mais il n’y a que la foi qui sauve) que cela va soulager un peu le châssis :
Image
Passage dans la petite ville minière de Satka pour changer quelques euros à la banque :
N 55° 02’ 48.4’’ E 058° 58’ 23.1’’ mais nous ne trouverons pas la banque adéquate, la ville est trop petite.
Nous contournons Ufa dans l’après-midi et avec l’aide de la police qui nous explique sur notre carte une route non marquée, nous retrouvons la direction de Kazan et laM7 !
Et nous franchissons la frontière symbolique de l’Oural :
Image
Maintenant si le problème de châssis s’aggrave nous pouvons faire intervenir l’assistance : OUF !
En soirée, nous trouvons un bivouac en sous-bois avec les moustiques en prime !
260 m d’altitude - N 54° 50’ 08.6’’ E 055° 43’ 28.3’’
Nous avons parcouru 22070 km depuis le départ dont ce jour 610 km

Mercredi 18 juin 2008

Après une nuit excellente (une fois que l’appareil à moustiques ait fait son oeuvre !), On se lève vers 8 H, le soleil est là et la température est de 16 °C
Départ 9 H 15 et arrêt pour le déjeuner vers 12 H 20 - 102 m d’altitude - N 55° 38’ 40.6’’ E 052° 48’ 32.1’’
En début d’après-midi nous rentrons dans la ville de Naberezhnye Chelny pour trouver banque et supermarché, c’est une très grande ville moderne et nous trouvons sans trop de peine !
Le temps est lourd mais il n’y aura pas de pluie, nous sommes dans une région où les puits de pétrole semble fleurir autant que les pâquerettes chez nous….
En fin de journée nous trouvons un excellent bivouac à Mamadysh, le long de la rivière Viatka affluent de la Kama qui se jette dans la Volga après avoir fait le plein d’eau à une fontaine du village !
Image
Image
Image
65 m d’altitude - N 55° 40’ 00.7’’ E 051° 25’ 30.3’’
Il y a quelques Russes qui sont venus se baigner et pique-niquer pour la soirée.
Quant à nous, on s’octroie une petite sangria avant d’aller discuter un peu avec les Russes qui sont à proximité, un gamin d’une douzaine d’année est tout heureux de montrer à ses parents qu’il comprend quelques mots de notre anglais ! on échange (un peu) et nous donnons au gamin 2 cartes postales de Paris, il est tout content.
Alors que nous sommes en train de dîner les Russes plient bagage et avant de partir viennent nous faire cadeau de leur BBQ et d’une bouteille de Vodka … On apprend beaucoup sur la nature humaine en allant vers les gens et en essayant de communiquer avec eux .
Nous avons parcouru 22449 km depuis le départ dont ce jour 379 km

Jeudi 19 juin 2008

Après une nuit excellente (nous sommes restés seuls sur ce très bel endroit), On se lève vers 7 H 45, le soleil est là et la température est de 19 °C
Départ 8 H 40 et arrêt pour le déjeuner vers 12 H 10 en dessous de Zelenodol’sk en direction de Niznij-Novgorod après avoir contourné la ville de Kazan que nous décidons de ne pas visiter. Nous avons toujours un peu peur que notre châssis nous joue des tours et nous préférons nous rapprocher de la région Moscou – St Pétersbourg le + rapidement possible tout en gardant une conduite souple mais en supprimant certaines visites prévues. - 170 m d’altitude - N 55° 43’ 29.9’’ E 048° 26’ 10.2’’ Nous sommes dans un petit bois sympa.
Nous repartons vers 14 H, la route M7 longe maintenant la Volga. En fin d’après-midi nous sommes longuement (plus d’une ½ heure) bloqués par un accident de poids lourds.
Dans la soirée nous trouvons un excellent bivouac à Rabotki, après avoir dépassé le petit port du village, une piste mène en cul de sac à une petite plage sur la Volga qui est déjà très large et navigable à cet endroit.
Des enfants se baignent, des pêcheurs taquinent le goujon… et certains ont des bateaux pneumatiques à gros moteur pour naviguer un peu sur le fleuve.
70 m d’altitude - N 56° 02’ 29.1’’ E 044° 38’ 06.2’’
Image
Image
Ce soir nous trouvons l’endroit super et nous nous offrons vodka, choux farcis cuisinés de main de maitre, et vin rouge… le luxe
Nous avons parcouru 22979 km depuis le départ dont ce jour 530 km
Et voici nos traces google earth du 15 au 19 :
Image
Demain nous allons attaquer la visite de l’Anneau d’or et la remontée vers St Pétersbourg où nos amis Russes nous attendent de pieds fermes !

Vendredi 20 juin 2008

Après une nuit très calme sur les bords de la Volga, On se lève vers 6 H 30 mais comme hier nous avons gagné 2 H, c’est comme si cela était pour notre organisme 8 H 30.
Il y a déjà plein de pêcheurs en barques et sur la berge ! nous ne les avons même pas entendu arriver. Le soleil brille et la température est de 16 °C
Départ 7 H 30 vers l’est en direction de l’Anneau d’Or…
Notre châssis semble bien tenir le coup et finalement nous avons un peu d’avance sur nos prévisions. En milieu de matinée nous sommes à Gorochovec où nous devons croiser un groupe de 4 camping-cars amis avec qui nous sommes en liaison par Internet depuis notre départ et les SMS aidant nous nous retrouvons sans problème au lieu de R°V°.
Ils se dirigent vers la Mongolie, mais laisserons leur véhicules à Oulan-Bator pour prendre un tour en 4x4 afin d’aller là où leurs véhicules ne passeront pas !
Image
Nous échangeons plein d’informations puis repartons chacun de notre coté.
12 H 30, il faut penser au déjeuner, près du village de Dmitriyevo nous trouvons une plateforme au milieu des champs de lupins violets et rouges : c’est champêtre et magnifique.
130 m d’altitude - N 56° 12’ 33.4’’ E 041° 07’ 39.5’’
Nous ne sommes qu’à 37 km à vol d’oiseau des monastères de Bogolioubovo que nous voulons visiter avant Souzdal.
Nous y arrivons un peu avant 15 H : 125 m d’altitude - N 56° 11’ 48.1’’ E 040° 32’ 07.3’’
le château monastère de Bogolioubovo est là devant nous, peu de visiteurs, quelques nonnes vont et viennent en nous ignorant totalement et nous pouvons errer à notre guise dans l’enceinte du monastère :
Image
Image
Image
Image
La visite est rapide car nous n’avons pu visiter l’intérieur.
Direction Souzdal, en effet nous avons décidé de ne pas visiter Vladimir pour nous consacrer totalement à Souzdal.
Arrêt Hypermarché Globus à proximité de Vladimir - N 56° 10’ 32.2’’ E 040° 27’ 34.7’’ pour faire quelques courses.
17 H 15 nous sommes à Souzdal, nous tournons un peu car nous volons trouver un parking gardé pour pouvoir laisser Phileas pendant nos visites et bien sûr nous essayons de le trouver le plus près possible du centre ville. Bientôt nous choisissons celui qui nous convient au mieux et nous voici nous installant rapidement pour pouvoir faire une première visite de la ville.
115 m d’altitude - N 56° 25’ 55.5’’ E 040° 26’ 44.0’’
Image
Image
Nous avons parcouru 23320 km depuis le départ dont ce jour 341 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Et comme ce soir nous avons encore pas mal de temps : nous voici en ville. Nous ne ferons pas de commentaire car c’est trop beau et on ne saurait expliquer toute cette beauté. Mais pour ceux que ça intéresse, il y a ici un très bon topo sur Souzdal : http://www.russie.net/article2364.html

Donc surtout des photos prises ce jour et le lendemain :
Une maison typique qui a du être photographiée par des milliers de touristes :
Image
Détails du bulbe en bois de la cathédrale de la déposition de la robe de la Vierge :
Image
Clocher église Saint Lazare :
Image
Eglise Saint Antipe :
Image
Cathédrale de la Nativité de la Vierge :
Image
Image
Image
Image
L’église Saint Nicolas en bois de 1766 transférée depuis le village de Glotovo :
Image
La plus célèbre vieille maison du 17ème siècle,
Du XVIIe siècle il reste une maison de pierre presque intacte (104. rue Lénine). Elle aurait, dit l’histoire, appartenu à un prêtre de Souzdal qui fut célèbre : Nikita Poustosviat (Dobrynine). La maison de Nikita Poustosviat a une valeur inestimable dans la mesure où il n’y a malheureusement que fort peu de bâtiments civils du XVIIe siècle sur l’itinéraire de l’Anneau d’Or et plus généralement en Russie.
Image
Image
Image
L’ensemble Saint Antipe - Saint Lazare :
Image
Une très belle église blanche dont je ne retrouve pas le nom… :
Image
Une autre église ancienne Saint Nicolas située au Sud-est du Kremlin :
Image
Visite au musée des architectures en bois de l’autre coté de la Kamenka,
L’église de la transfiguration :
Image
Image
Maisons typiques et quelques détails
Image
Image
Image
Image
Image
Le petit marché de la ville :
Image
Un vendeur des Matrioska…, tiens mais je le connais celui-là :
Image
Monastère du Sauveur Euphimievski :
Image
Image
Monastère de Pokrovskiy :
Image
Et pour terminer cette petite visite de Souzdal, Saint Siméon (à gauche) et Ste Mère de Dieu (à droite) :
Image

Que dire de plus ?
La visite de cette ville très compacte peut se faire sans problème en une journée.
Nous avons passé une excellente nuit sur le parking où nous étions garés (seul véhicule durant la nuit…)
Le samedi 21 juin au matin nous nous levons de bonne heure (7 H 30) pour finir la visite de la ville (voir ci-avant). Et nous partons plein nord en toute fin de matinée.
Passage à proximité d’Ivanovo et nous trouvons une aire de pique-nique/camping non signalée mais en cours de construction : ce sera super pour le déjeuner (surtout s’il n’y avait pas de moustiques qui nous obligent à prendre notre repas à l’intérieur…
Nous sommes à proximité du village de Pistovo
160 m d’altitude - N 57° 07’ 18.2’’ E 040° 36’ 57.0’’
Nous repartons un peu après 15 H , passage près de Jaroslav, nous longeons le cours de la Volga pour arriver à Rybinsk où nous traversons la Volga pour prendre la rive est du lac réservoir Ribinskoe vodohranilisce sur les rives duquel nous espérons trouver un bivouac pour la nuit.
Effectivement nous trouvons bientôt sur la gauche une petite route/piste qui s’enfonce dans la forêt en direction du lac et finalement nous y arrivons sur le bord, Beaucoup de Russes sont déjà là pour passer la journée, il est 18 h 50 et déjà certains plient bagages pour rentrer chez eux (il est vrai que ce soir il y a un match de la coupe du monde de football avec la Russie qui joue !
106 m d’altitude - N 58° 10’ 03.8’’ E 038° 49’ 23.6’
Nous trouvons un emplacement nous convenant tout à fait au bord de l’eau. On s’installe beaucoup de Russes viennent nous voir et essaient d’engager la conversation souvent en Anglais…
Image
Beaucoup se baignent et comme nous l’indique un Russe qui parle parfaitement l’anglais, ils vont presque tous repartir chez eux pour voir le match de football Russie / Hollande de la phase finale de la coupe du monde.
Finalement il reste surtout un groupe de jeunes qui sont très très heureux de pouvoir échanger avec nous dans un anglais parfois sommaire.
On échange beaucoup : pièces de monnaies, stylos, montres (for remember) et nous donnons des cartes postales de Paris qu’il nous faut écrire et dédicacer en Français… eux nous donnent des bouteilles de vin russe, des bouteilles de vodka, des paquets d’amuse-gueules pour apéritifs… Echanges d’adresses et de N° de tel…
Image
Image
Image
Finalement ils rentrent dans 3 voitures chez eux vers 23 H et nous en profitons pour aller nous coucher.
Quelques russes sont encore là pour la nuit à camper autour d’un feu de bois (pas très sécurisant car la forêt nous entoure !) Certains font hurler leur musique, mais ils sont assez éloignés pour que ça ne nous gène pas.
Nous avons parcouru 23630 km depuis le départ dont ce jour 310 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Dimanche 22 juin 2008
La nuit a été excellente malgré un peu de pluie dans la nuit,
Nous faisons un peu la grasse matinée car aujourd’hui nous avons le temps, puisque malgré notre châssis réparé provisoirement nous avons 2 jours d’avance… il est vrai que nous avons supprimé les quelques visites prévues depuis Irkoutz pour gagner un maximum de temps au cas où le châssis redonnerait des signes de faiblesse !
Donc lever après 9 H 00, la température est de 19°C mais le temps est couvert.
Départ vers 11 H10 et arrêt déjeuner juste après Posehon’ e-Volodarsk :
125 m d’altitude - N 58° 30’ 54.4’’ E 039° 02’ 38.2’’ à proximité du lac
Sur la route une maison sympa :
Image
Route vers le nord-ouest et bivouac un peu après Suda sur le bord d’un petit chemin de terre parallèle à la nationale.
145 m d’altitude - N 59° 10’ 11.8’’ E 037° 28’ 31.6’’
Dans l’après-midi il a plut et notre carte du monde collée à l’arrière de Philéas pend lamentablement…
Nous finissons de la décoller pour la faire sécher et la garder comme relique-souvenir !
Nous avons parcouru 23854 km depuis le départ dont ce jour 224 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Lundi 23 juin 2008
Pas grand-chose à dire aujourd’hui sur notre route !
Déjeuner 150 m d’altitude - N 58° 59’ 56.7’’ E 035° 29’ 05.3’’ endroit sympa s’il n’y avait pas de marécages à proximité qui sont un lieu de prédilection pour les moustiques, Taons et autres bestioles désagréables !
En soirée nous arrivons au bord du lac Ladoga. Pas vraiment de possibilités de bivouac le long du lac lui-même mais nous trouvons sur le bord d’un petit canal où se trouve un très petit port et ce qu’ils appellent « la plage » où les Russes viennent pique-niquer, pécher et se baigner.
On s’installe sur une petite platitude sympa
1 m d’altitude - N 60° 07’ 18.5’’ E 032° 18’ 56.5’’
En soirée, 2 Russes : frères originaires de « old Ladoga » dont l’un vit en Suède et l’autre travaille sur les bateaux, viennent discuter avec nous en anglais pendant que leurs épouses et les enfants rentrent à pied à la maison. Ils nous laissent leur bouteille de vodka après avoir trinqué avec nous …
Ca devient une habitude, on va finir notre périple en alcooliques ! ça y est c'est fait tchin: plier ecroule: ecroule:
Au moment de nous coucher la pluie se met à tomber… mais nous sommes à l’abri !
Nous avons parcouru 24266 km depuis le départ dont ce jour 412 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Mardi 24 juin 2008
Aujourd’hui nous ne bougeons pas… le temps est mitigé, alternance de soleil et de nuages.
On passe notre temps à faire lessive, nettoyage et bricolage pour arriver demain à Saint Pétersbourg et voir nos amis.
Dans l’après-midi il se met à pleuvoir très fort pendant quelque temps puis ça se calme, j’en profite pour écrire au gros feutre notre itinéraire sur l’arrière de Philéas en remplacement de la carte… :
Image
En fin de soirée, les deux Russes d’hier reviennent se baigner et nous en profitons pour tailler une bavette et reboire un verre de vodka.
Puis c’est une canadienne qui accompagne un Russe originaire de Novaja Ladoga et professeur aux beaux arts de St Pétersbourg qui viennent discuter avec nous. Elle parle le français du Canada et c’est bien agréable à entendre. Alexei, profite d’un ensemble nuages – rayons du soleil couchant pour croquer une très belle aquarelle sur son cahier de croquis… Il en détachera la page pour nous en faire cadeau après l’avoir signé…
Nous gardons précieusement cette aquarelle... qui représente la joie d'une rencontre qui n'aurait pas été possible en voyage organisé !
Vive les voyages en tortue ! pompom pompom pompom pompom
Nous prenons le café ensemble dans Philéas à l’abri des quelques gouttes de pluie qui s’est remise à tomber :
Image
Et voici quelques photos de notre bivouac sur le Ladoga :
Image
Image
Image
Image
Et lorsque tout le monde est parti, dîner, rangement et dodo ! Demain c’est direction St Pétersbourg.

Mercredi 25 juin 2008
On se lève tôt : 7 H, le temps est gris, la température est de 11°C et il pleuvine…
Nous partons vers 8 H pour visiter Old Ladoga, hélas il pleut maintenant averse et la jolie église avec fresques que les Russes nous avaient indiqué est fermée. Nous sommes dépités et nous rentrons bien vite nous mettre à l’abri dans Philéas et prenons la route de Saint Pétersbourg. Pour midi nous sommes à Kudrovo juste à l’entrée de la ville, nous nous garons sur les parkings de l’immense centre commercial tout neuf au milieu duquel trône Auchan… Si ce n’est les écritures des affiches en Cyrilliques et la langue russe que les gens parlent on se croirait à Belle épine ou Parly2 ! ! !
N 59° 53’ 27.6’’ E 030° 30’ 40.8’’
Nous faisons quelques courses et comme il pleut toujours nous noyons notre chagrin en s’offrant un des restaurant de la galerie marchande… c’est pas terrible mais mangeable quand même !
Nous joignons par téléphone notre ami Vitali qui nous explique la route pour arriver à l’endroit où il a son magasin de pièces détachées auto.
Pas de problème avec l’adresse, la carte de la ville, le GPS et ses explications nous allons trouver du premier coup après avoir été bloqué pendant plus d’une demi-heure par la circulation à l’entrée de la ville.
Nous retrouvons avec plaisir Vitali que nous avions connu en 2003, il téléphone à une autre de nos amies : Olga qui nous rejoint et devant une tasse de thè, ils nous expliquent le programme qu’ils nous ont concocté !
Nous allons avec eux en soirée au restaurant « baden-baden » au menu, fondue de champignons au fromage, chaslik porc et agneau ou saumon, assiette de fromage, légumes, olives, bière et vin blanc de Russie… on se régale :
Image
Nous rentrons avec Vitali pendant qu’Olga rentre chez elle.
Une place est prévue pour Philéas sur le parking du garage d’un ami de Vitali, la nuit, c’est gardé et calme et de plus l’ami de Vitali nous prête une paire de clé pour avoir l’accès à l’intérieur où il y a douches et cabinet de toilette… Nous allons être là 4 nuits comme des coqs en pâte !
33 m d’altitude - N 60° 01’ 47.2’’ E 030° 20’ 09.7’’ et nous sommes à ¼ d’heure à pied du métro Ozerki tout au nord de Saint Pétresbourg.
Nous avons parcouru 24434 km depuis le départ dont ce jour 168 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Jeudi 26 juin 2008
Nuit excellente et calme, lever vers 8 H et toilette au « garage » la température est de 14°C et le soleil est là.
Nous avons R°V° avec Olga au métro Nevsky prospekt pour prendre le bus et aller visiter le palais présidentiel, l’ancien palais konstantinovsky. Cette visite est normalement réservée aux Russes… Olga a emmenée avec elle Valentine, professeur de Français à l’université de Saint Pétersbourg pour que nous puissions parler encore plus facilement… mais il ne faut pas montrer que nous sommes étrangers… c’est bien difficile car l’accompagnatrice dans le bus qui donne des commentaires en russe bien sûr a très vite compris…
Mais lorsqu’Olga a acheté les billets, on ne lui a pas demandé pour qui étaient les 5 billets ! ! !
Finalement l’accompagnatrice téléphone à sa direction et nous sommes autorisés à faire la visite en nous taisant au maximum ! mais ce n’est pas vraiment notre style et tout le groupe saura bientôt que nous sommes Français de France !
A l’entrée passage sous un portique comme à l’aéroport, fouille…
Nous sommes frappés par l’importance du service d’ordre omniprésent.
Nous sommes répartis en petits groupes avec une guide pour la visite. Nous apprécions beaucoup d’autant que c’est un des rares grands palais qui a échappé à nos précédentes visites à Saint Pétersbourg.
Quelques bâtiments annexes au Palais :
Image
Image
Le palais :
Image Image
Image
L’une des entrées :
Image
La statue de Pierre le Grands la cour d’honneur du Palais :
Image
Là où un certain J. Chirac s’est fait photographié lors de son dernier G8… le personnage, même s’il est moins grand en taille est éminemment plus sympathique vous ne trouvez pas ?
Image
Des détails de la magnificence des appartements intérieurs :
Image
Image
Image
Image
Image
Le parc à la française qui est de toute beauté (mais c’est vrai qu’il y a du personnel pour l’entretenir) Image
Image
La salle de réunion des chefs d’états qui sert entre-autres pour le G8 :
Image
Des touristes ! devant le Palais :
Image
La visite s’achève et nous reprenons le car pour rentrer en ville, nous pouvons admirer la banlieue et les travaux de rénovation et d’agrandissement en cours… Bientôt ils n’auront rien à envier aux grandes villes européennes…
Nous terminons la journée en dînant au café Pouchkine, le maitre
Image
Et voici Valentine et Danielle
Image
Après un excellent repas nous quittons Valentine et Olga pour nous promener un peu en ville avant de reprendre le métro et le chemin de notre bivouac pour retrouver Philéas…
L’amirauté :
Image
L’église du sauveur sur le sang :
Image
Image
Nous voici de retour au métro Ozerki, Les magasins sont encore ouverts et nous faisons quelques achats avant d’aller profiter des commodités de notre bivouac… il est près de minuit lorsque nous nous couchons (je suis très en colère … je n’ai même pas pris de photos de ce bivouac ! ! !) tnp: tnp:

Vendredi 27 juin 2008
Nuit excellente et calme, levers vers 8 H 20 et toilette au « garage » la température est de 17°C et le soleil est là. Nous n’avons rien entendu des clameurs qui ont du accompagner le match de football de la coupe d’Europe Russie contre Espagne
Nous avons R°V° avec Olga au métro Komendantsky prospect en fin de matinée pour aller déjeuner chez elle.
Elle occupe 2 pièces dans l’appartement de ses beaux parents que nous ne verrons pas car ils travaillent.
Sa maman nous rejoint et nous déjeunons tous ensembles
Image
Après le déjeuner nous prenons le tram pour aller nous promener au parc central de la culture et du repos dans l’île Elagin. Nous prenons 2 barques pour faire un tour sur le lac, Jean-Marie sur l’une et Serguei à la manœuvre sur l’autre… Un net avantage à Sergei pour manier les avirons !
Image
Un petit tour à pied vers l’extrémité de l’île qui donne sur la Baltique et l’un des ports de plaisance de St Pétersbourg entre les îles Elagin et Krestovsky :
Image
Quant à Sacha elle pose devant la mer :
Image
Ensuite Sergei nous quitte pour ramener Sacha à la maison, lors de notre promenade dans le parc nous croisons des spécialistes du roller, un spectacle canin avec présentation de lévriers Afghans par des costumés… c’est super.
Image
Nous louons ensuite deux tables de ping-pong et nous nous relayons à 5 pour 4 raquettes ! je m’en donne à coeur joie contre ces dames, mais « grand seigneur » je les laisse gagner de temps en temps !
Image
Ensuite un peu de marche à pied pour se remettre et passer sur l’île Krestovsky où se trouve le restaurant Russkaya Rybalka où d’illustres personnages nous ont devancés (Poutine, Chirac…) ça nous fait une belle jambe ! C’est assez cher, long pour être servi mais c’est bon !
Image
Et Vitali joint au téléphone vient nous chercher pour nous faire visiter la ville by night, c’est la fin de la période dite des « nuits blanches » et tous les ponts qui relient la ville aux îles Vasilevskij et Petrogradskij se lèvent à des horaires compris entre 01 H 25 et 04 H 20 isolant ainsi les deux rives de la Néva l’une de l’autre !
En attendant ces heures nous allons chercher une amie de Vitali (une autre Olga que nous avions rencontré en 2003 et avec qui nous avions gardé le contact et qui parle aussi très bien le français !).
Une petite balade sur les quais de la Néva, ce soir il y a un concours de ballons Montgolfières :
Image
Image
Image
Et nous voici avec Vitali et Olga number2 sur les bords de la Néva :
Image
Image
Le palais d’hiver :
Image
Image
Le début de la nuit blanche et le lever des ponts, il y a beaucoup de monde et déjà beaucoup de canettes de bière jonchent le sol ! ! !
Image
Image
Image
Image
Les rives de la Néva sont illuminées :
Image
Image
Et malgré l’heure tardive, les Atlantes en granit de 5 m de haut soutiennent toujours l’ancienne entrée du palais d’hiver :
Image
Vitali nous reconduit ensuite à notre bivouac alors qu’Olga est rentrée chez elle à pied en empruntant le dernier pont à se lever !
Nous sommes obligés de faire un grand détour d’une quinzaine de km car les deux rives de la Néva ne communiquent plus entre-elles que par un pont situé au sud est et nous devons aller plein nord !
Il est près de 4 H du matin lorsque nous goûtons un repos bien mérité.
Nous sommes enchantés et éblouis par tout ce que nous avons fait et vu aujourd’hui !

Samedi 28 juin 2008
Nuit excellente et calme, lever vers 8 H 1/4 et toilette au « garage » la température est de 19°C et le soleil est là. Nous faisons un peu de change à la banque avant de prendre le métro…
Nous avons R°V° avec Olga à la sortie d’escalier de la station Puchkinskaya, son mari nous rejoint en premier puis c’est le tour d’Olga.
Nous prenons le train à la gare Vitebdkij vokzal, toute proche pour aller à la ville de Pushkin (Tsarskoïe Selo).
Pas pour visiter le magnifique palais de Catherine commandé à Rastrelli par la Tsarine Elisabeth en 1752 et que nous avons déjà visité avec Olga en …2003, mais pour aller voir un carnaval Russe !
Un joli papillon :
Image
Et nous voici tous les cinq devant une bonne bière, il fait très chaud…
Image
Sur la pelouse, la foule commence à arriver et les barbecues à chauffer…
Image
Quelques photos de cet après-midi passé dans une ambiance très conviviale, nous échangeons avec Serguei en anglais et Olga nous stupéfait toujours par son excellente maîtrise de français ; grâce à elle nous pouvons échanger un peu avec les Russes qui pique-niquent près de nous !
Image
Image
Image
En fin d’après-midi, le téléphone d’Olga sonne, c’est Vitali qui est sur la route pour venir nous chercher.
Il y a beaucoup de circulation avec la fête, mais finalement Vitali parvient à amener sa voiture à proximité.
Il dépose Olga et Serguei à la gare pour qu’ils rentrent chez eux et nous voila en route vers l’appartement de Vitali.
Depuis 2003 il a déménagé et acheté un grand appartement en périphérie de St Pétersbourg.
Son épouse Natacha nous attend, nous la revoyons 5 ans plus tard avec grand plaisir, il y a aussi le père de Natacha venu leur rendre visite de son lointain Kamchamka, il parle un peu l’anglais et nous arrivons donc à échanger, aidé par Vitali si nécessaire. La jeune fille de Vitali est là aussi mais part rapidement chez une amie.
Et surprise c’est Olga number 2 qui nous rejoint, c’est l’amie de Vitali avec qui nous avons passé la soirée d’hier.
Le dîner est super convivial, la vodka et le vin blanc coulent, le temps passe très vite à bavarder
Image
Image
Image
La nuit est bien avancée et il faut se quitter.
Vitali nous appelle un taxi, car lui travaille demain et il est déjà demain…
Nous prenons le taxi avec Olga 2 qui habite de l’autre coté de la ville…
Nous en profitons pour mettre au point avec elle la journée du lendemain, car c’est elle qui va nous prendre en charge … Il est une heure lorsque le taxi nous dépose près de Philéas pendant qu’Olga continue vers chez elle.

Dimanche 29 juin 2008

Nuit courte , mais excellente et calme, lever vers 9 H et toilette au « garage » la température est de 20°C et le temps est correct bien que quelques nuages montrent le bout de leur nez…
Nous avons R°V° avec Olga 2 à la sortie de la station de métro Vassileostrovkaïa, Mais comme nous sommes un peu en avance, nous faisons un petit tour vers la mosquée de St Pétersbourg.
Image
Image
Après avoir rejoint Olga 2, nous faisons une petite promenade dans le quartier de Vassilevski et ces dames font les boutiques.
Nous longeons ensuite la Néva où nous admirons les jets d’eau qui s’élèvent rythmés par de la grande musique diffusée par des quantités de haut-parleurs :
Image
Image
Nous voici maintenant au musée Manchikov avec Olga 2 qui nous fait tous les commentaires nécessaires, elle a une très grande culture et c’est un plaisir de l’écouter.
Image
Image
Image
Image
Image
A la sortie du musée, la pluie commence à tomber… et devient rapidement violente.
Nous prenons donc un bus pour aller déjeuner au restaurant.
C’est un restaurant oriental prisé des st Pétersbourgeois où nous emmène Olga 2, c’est sympa et la nourriture est excellente.
Image
L’après-midi passe vite et nous rentrons à notre bivouac après avoir fait quelques courses, il est 19 H 30.
Notre périple se termine vraiment ici car demain à l’aube nous prenons la direction de la France sans aucun arrêt prévus autre que ceux nécessaires aux repas et à notre repos.
On range donc au maximum Philéas, grandes toilettes dans les douches du garage et coucher de bonne heure après le dîner.

Lundi 30 juin 2008
Nuit sans histoire, lever à 5 H 30, nous partons vers 6 H 30, après avoir glissé les clefs du garage sous la porte car personne n’est encore arrivé à cette heure.
Rapidement nous trouvons notre route que nous avions bien repéré et entré dans le GPS, direction le sud ouest, passage à proximité de Pskov en fin de matinée et déjeuner à la sortie d’Ostrov près d’une usine désaffectée, N 57° 18’ 11.0’’ E 028° 16’ 40.1’’ - 75 m d’altitude -
La frontière avec les Pays baltes est proche et à 15 H 50 nous voici devant le poste.
Il y a 13 voitures devant nous, 16 H 05 : 9 voitures, 16 H 22 : 5 voitures, 16 H 25 : une seule voiture devant, 16 H 30, c’est notre tour, on remplit les premiers papiers avant de passer la ligne…
16 H 40 nous sommes dans la douane Russe, tout se passe au mieux et à 17 H 15 nous sortons direction le poste Letton. 17 H 25 ça y est nous sommes sortis du poste et nous roulons en Lettonie !
En gros une heure ½ pour le passage des 2 postes…
Nous traversons la Lettonie sans nous arrêter et à 19 H 35 après avoir regagné une heure nous passons la frontière Lettonie / Lituanie : N 55° 44’ 35.5’’ E 026° 18’ 13.2’’ - 132 m d’altitude –
Il n’y a plus de poste frontière… Nous sommes en Europe !
Nous continuons quelques km et je m’aperçois que mes lampes code sont grillées… Donc pas question de rouler de nuit. Nous trouvons un bivouac dans la forêt après avoir pris une petite piste en terre :
N 55° 42’ 44.0’’ E 026° 11’ 23.6’’ - 182 m d’altitude -
Nous avons parcouru 25060 km depuis le départ dont ce jour 626 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Mardi 01 juillet 2008
Nuit très calme, dans la soirée 2 ou 3 voitures seulement sont passées à proximité sur la petite piste que nous avons emprunté pour trouver notre bivouac. Lever à 7 H 30, nous partons vers 8 H 30, la température extérieure est de 14 °C avec un temps légèrement couvert (idéal pour rouler…)
Rapidement nous traversons la Lituanie avec juste l’arrêt déjeuner N 54° 42’ 46.7’’ E 023° 33’ 13.9’’ - 90 m d’altitude – Nous sommes à proximité de Kaunas (souvenirs de 2003…).
Et nous voici en Pologne par le poste frontière ‘’virtuel’’ de Budzisko, passage à Suwalki, Augustov. La route est en travaux et nous sommes déviés plusieurs fois pour finalement arriver à Varsovie dans la soirée.
Il est 19 H 50 lorsque nous nous arrêtons sur le parking d’Ikéa à l’entrée de la Capitale.
N 52° 18’ 18.5’’ E 021° 04’ 49.1’’ - 90 m d’altitude – dîner et achat de 2 lampes ‘’code’’ pour Philéas…
Après dîner nous reprenons la route mais avons quelques difficultés pour trouver la bonne direction, merci au GPS qui nous a bien aidé ! La route est bonne et nous roulons jusqu’à 23 H 15, moment où nous trouvons un bivouac sur un parking camions qui nous semble calme et nous convient. Nous changeons d’heure : 22 H 15… Nous sommes maintenant à la même heure qu’en France - N 51° 40’ 16.3’’ E 020° 10’ 40.0’’ - 185 m d’altitude -
Nous avons parcouru 25811 km depuis le départ dont ce jour 751 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Mercredi 02 juillet 2008

Nuit calme, nous nous étions garés très en retrait des camions dans un endroit quasi invisible. Lever à 7 H 30, nous partons vers 8 H 10, la température extérieure est de 16 °C avec un temps ensoleillé et du ciel bleu.
La route est bonne et les km s’alignent. Nous passons Wroclaw avec quelques difficultés ( travaux, circulation dense, conduite folklo et hard des Polonais) puis arrêt déjeuner, nous sommes à 135 km de l’Allemagne.
N 51° 01’ 52.3’’ E 016° 38’ 56.6’’ - 160 m d’altitude –
Départ vers 14 H et bientôt nous voici en Allemagne… Nous retrouvons un prix du gazole qui a grimpé grimpé… 1,534 € le litre … wouah !
Nous dînons à la hauteur de Géra, nous avons maintenant retrouvé la route que nous avons prise à l’aller et il suffit de suivre au GPS nos traces de l’aller.
N 50° 53’ 18.2’’ E 011° 52’ 14.9’’ - 350 m d’altitude – Nous repartons vers 21 H car sur ces autoroutes, aucun problème pour rouler un peu de nuit…
Mais à peine avons-nous fait une dizaine de km, une voiture avec gyrophare se colle derrière nous gyrophare tournant et sirène en action… La Police ? que se passe-t-il je n’ai rien fait de mal !
Je ralenti, ils doublent et nous font signe de les suivre… Ce n’est pas la police, c’est la douane volante.
On sort de l’autoroute, ils s’arrêtent pour « engueuler » un allemand qui s’était immiscé entre eux et nous.
Je me demande où on va… Ils ne causent pas le français et continuent à me faire signe de suivre…
Il fait déjà nuit noire et finalement 10 minutes plus tard nous arrivons dans un poste de contrôle de douane.
Là ils parlent anglais, demandent nos passeports et veulent fouiller le véhicule, je leur ouvre la porte de Philéas, sans mettre le marchepied, ils font un peu de gymnastique pour monter, ouvrent un ou deux placards et finalement descendent et me rendent les passeports… c’est OK, je peux aller…
Mais comme ils ont su me faire sortir de l’autoroute, je leur demande de m’y ramener car il fait nuit et je ne retrouverais pas ma route (c’est faux puisque je n’ai qu’à suivre à l’envers mes traces GPS) mais comme ils se sont comporté de manière plutôt cavalière, j’insiste… Finalement, celui qui parait être le chef me fait entrer dans son bureau et me dessine un plan très détaillé alors que je rigole intérieurement…
Nous retrouvons rapidement l’autoroute et vers 23 H 30, nous trouvons un bivouac sur le parking d’un motel après avoir quitté un peu l’autoroute. N 50° 47’ 34.3’’ E 009° 28’ 23.3’’ - 505 m d’altitude –
Aujourd’hui il a fait très chaud, la température est montée à + 33 °C et au moment de se coucher il fait encore 23 °C !
Nous avons parcouru 26715 km depuis le départ dont ce jour 904 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image

Jeudi 03 juillet 2008
Nuit assez calme, Lever à 8 H 00, nous partons vers 8 H 30, la température extérieure est de 22 °C avec un temps ensoleillé et du ciel bleu.
La route est bonne, on s’arrête faire quelques courses dans un Lidl. Et à peine avons-nous fait quelques km sur l’autoroute alors que je commençais à calculer que nous pourrions être tard ce soir « at the home » Un grand bruit à droite… hou là là j’ai du crever ! Le temps de m’arrêter sur un endroit assez large de la bande d’arrêt d’urgence, le pneu arrière droit était bouzillé !
Gilets fluorescents, triangles de signalisation et j’entreprends de changer la roue ! pas facile avec la cellule, il faut beaucoup lever, le cric du véhicule ne suffit pas, heureusement j’ai un deuxième cric bouteille 5 T au cas où… et il va bien servir. Plusieurs tentatives infructueuses car les flancs couvrants de la Clemenson bloquent le passage de la roue, il faut encore lever… enfin presque une heure plus tard, la roue de secours et en place et nous repartons.
On quitte à la première sortie l’autoroute pour essayer de trouver un pneu de secours… Je trouve une zone industrielle, un marchand de pneus… bien sûr, il n’a pas de pneus pour 4x4 ! Il est sympa, il me donne les coordonnées d’un autre magasin où je devrais pouvoir trouver, m’indique sur la carte, me dessine un plan et m’écrit les coordonnées de ce magasin situé à une trentaine de km. Nous y arrivons rapidement, ils parlent un très bon anglais, on s’explique, ils n’ont pas le pneu en stock, ils téléphonent un peu partout et finalement nous trouvent un bridgestone compatible avec notre roue de secours !
Ils m’indiquent qu’ils partent la chercher… Midi arrive, le magasin ferme, le pneu n’est toujours pas là, le vendeur reste avec nous son portable à l’oreille.
Midi 20, il nous fait entrer dans le garage qu’il ouvre, met en place le cric roulant et quelques minutes après notre pneu arrive. Montage sur la jante, mise en place, remise de la roue de secours sur son support et il est 12 H 40 lorsque nous sortons du garage, on paie et on remercie, ils ont tous les deux travaillé 40 minutes de plus pour nous dépanner : c’est super sympa… En tout cas avec le retard que nous avons prix ce n’est pas ce soir que nous arriverons à la maison.
Arrêt déjeuner sur la route 49 vers Limburg - N 50° 32’ 28.6’’ E 008° 21’ 40.2’’ - 140 m d’altitude
Nous repartons vers 14 H 30 pendant que la pluie se met à tomber… elle ne nous quittera plus jusqu’à ce soir !
Nous arrivons au Luxembourg, puis la Belgique et nous voici en France
Vers 20 H nous sommes à Rethel. On se cherche un restaurant pour oublier la pluie, la crevaison et fêter notre retour en France !
On en trouve un à l’entrée de la ville dans un endroit calme avec un grand parking. On va leur demander si on peut passer la nuit sur leur parking : mais oui bien sûr, ils viennent de gagner 3 clients !
Et comme nous avons besoin de nous remettre ce sera champagne en apéritif, une bonne bouteille de vin car leur menu est alléchant. Effectivement il y a très longtemps que nous n’avons pas aussi bien mangé : nous gardons précieusement l’adresse de ce restaurant où nous nous sommes régalés pour un prix très abordable.
Heureusement nous n’avons que quelques mètres à faire pour rejoindre notre lit.
N 49° 31’ 15.4’’ E 004° 22’ 10.7’’ - 155 m d’altitude
Nous avons parcouru 27264 km depuis le départ dont ce jour 549 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image
Vendredi 04 juillet 2008
Nuit très calme, Lever à 06 H 45, nous partons vers 7 H 30, il fait beau.
Aujourd’hui c’est le grand départ en vacances d’été en France et au fur et à mesure que nous arriverons vers la région parisienne, nous retrouverons la circulation et les bouchons…
A 13 H 00, nous nous garons devant chez nous…
Les vacances sont finies !
Nous avons parcouru 27511 km depuis le départ dont ce jour 247 km
Et voici nos traces google earth de la journée :
Image


3.2.- On a aimé

Notre jugement est obligatoirement subjectif et dépend bien sûr de notre façon de vivre, d’aborder les populations rencontrées et de nos goûts culturels…
Donc on a aimé en général l’accueil des populations, la météo qui a été à cette époque relativement bonne (ni trop chaud ni trop froid, et
En Ouzbékistan :
- les villes de Nukus, Khiva, Boukhara, Samarkand, Taschkent, le Ferghana avec Kokand, Richtan et Margiland,
- les châteaux du désert autour de Khiva et le désert du Kyzyl Koum (les sables rouges) ainsi que les paysages
- les marchés colorés, la sécurité des bivouacs de nuit
- et aussi généralement et contrairement à ce qui nous avait été indiqué, l’amabilité et la correction lors des contrôles policiers
Au Kirghizistan :
- les paysages grandioses,
- la route qui remonte d’Osh à Bishkek le long des gorges de la rivière Naryn, le passage au col Ala Bel pass dans la neige !
- la ville d’Osh, son marché et son « trône de Salomon », le village d’Arslanbob, la tour de Kegeti,
- la route (piste) qui va de Karakol à la rontière Kazakhe (San-Tash / Qarqara)
- la rive sud du lac Isyk-Köl, nous a un peu déçu.
Au Kazakhstan :
- le canyon de Shari, bien que pas aussi grandiose qu’annoncé dans les guides,
- les bivouacs sympas dans la nature.
Mais nous ne sommes pas restés assez longtemps pour avoir une opinion très marquée.
En Russie :
- le lac Baïkal et son environnement ainsi que le musée ethnographique entre Irkoutz et Litsvianska.,
- les villes de l’anneau d’Or et en particulier Souzdal
- Saint Petersbourg et nos amis Russes,
- la Vodka qu’on nous offrait pratiquement tous les soirs !
En Mongolie :
- les paysages grandioses et surtout très changeants, on s’est fait souvent la réflexion, on vient de parcourir même pas 10 km et le paysage est complètement différent qu’il y a quelques minutes…
- les petites villes avec leurs marchés très colorés et leurs produits Hi-tech made in China…
- L’accueil super et l’hospitalité des Mongols,
- Tuul notre guide pour la moitié de notre séjour, son Français était très bon et grâce à elle nous avons pu découvrir un peu de l’âme Mongole
- le lac Hövsgöl .


Et pour ceux qui sont intéressés j'ai un certain nombre de documents pouvant aider pour les passages frontières, les formalités... les visas etc. il suffit de me les demander en MP

Bon c'est fini !
Mais d'autres tortues sont en route vers la Mongolie,

espérons qu'à leur retour nous aurons droit à un récit de leur voyage.

@ + pour le prochain périple
Modifié en dernier par JM Lamandé le 20 avr. 2011 17:49, modifié 32 fois.


Jean-Marie ou agécanonix Image pour les intimes !

46 ans de voyages en véhicule aménagé (33 ans en tortue) > 740 000 km parcourus avec ce mode de voyage et le dernier pays visité : le Japon en camper était le 71ème pays visité en 2017

Avatar du membre
JM Lamandé
Carapace de métal
Carapace de métal
Messages : 7801
Enregistré le : 19 nov. 2010 18:06
Localisation : Villejuif (94800), Sète (34200) et Auvilliers (28200)
pickup : fourgon Opel vivaro H1L2
cellule : Aménagement perso démontable pour 3 personnes
Localisation : 94, 34 et 28

Re: Voyage en Mongolie de Jean-Marie Lamandé

Message par JM Lamandé » 20 avr. 2011 17:58

Re,
Et puis il ne faut pas oublier l'excellent travail effectué par sorcier Ninja qui a mis en ligne ici :
viewforum.php?f=98
toutes les traces de mon périple
merci: à lui bisou:


Jean-Marie ou agécanonix Image pour les intimes !

46 ans de voyages en véhicule aménagé (33 ans en tortue) > 740 000 km parcourus avec ce mode de voyage et le dernier pays visité : le Japon en camper était le 71ème pays visité en 2017

Répondre

Retourner vers « Asie »